Le port de Singapour inaugure son SOC maritime

Le port de Singapour inaugure son SOC maritime

Nous l’avions évoqué l’année dernière, les autorités du port de Singapour ont inauguré le 16 mai 2019 leur centre opérationnel de cybersécurité maritime (Maritime Security Operations Center, MSOC). Singapour est un hub mondial important dans le transbordement, notamment pour les containers.

Inauguration du MSOC (source : Singapore Port Authority)

« Il était donc important que nous protégions notre infrastructure maritime et portuaire pour prévenir toute interruption majeure de nos activités portuaires et la fourniture de services »,

précise M. Niam Chiang Meng, président de l’autorité maritime portuaire de Singapour.

Ce centre, dont l’ouverture était initialement prévue pour le 3è trimestre 2018 est dorénavant ouvert 24h/24h et 7j/7. Cette posture est assez originale, en phase de démarrage (elle a donc probablement déjà eu lieu), il est assez fréquent que les SOC travaillent en HO/JO et astreinte. L’ambition affichée du SOC est de renforcer la posture de cyber-sécurité maritime de Singapour et de répondre aux cyber-attaques éventuelles sur les infrastructures critiques. Le SOC est opéré par la société ST Engineering (une entreprise locale travaillant dans un secteur assez large, allant de l’aérospatial au maritime) et a pour capacités affichées :

  • la détection et le suivi des cyberattaques par l’analyse ees activités dans l’environnement IT (dont a priori pas dans l’OT)
  • la détection les anomalies et les menaces
  • la réponse aux incidents de cybersécurité en utilisant les solutions technologiques appropriées.
Inauguration du MSOC (source : Singapore Port Authority)

En plus de la partie SOC à proprement parler, le port de Singapour a également annoncé avoir mis en place d’autres initiatives. Il a ainsi travaillé avec la Singapore Shipping Association et Singapore Polytechnic pour développer une formation intermédiaire en cybersécurité maritime. L’objectif de la formation est d’améliorer leurs connaissances dans la gestion des menaces cyber. Bon, la durée annoncée de la formation n’est que d’une journée.

Les autorités ont par ailleurs collaboré avec le Singapore Maritime Institute et des instituts locaux d’enseignement supérieur pour travailler sur un programme de recherche en cybersécurité navale. Ce programme devrait se concentrer sur la protection des systèmes embarqués pour limiter les risques cyber face à la numérisation croissante des navires.

Point intéressant, les autorités portuaires se sont engagées à partager le renseignement d’intérêt cyber sur la menace et les incidents avec d’autres autorités portuaires.

Lien vers le communiqué de presse
Lien vers le discours inaugural

Le motus du SOC, que l’on voit sur la photo inaugurale, est : Identifier Protéger Détecter Répondre et Reconquérir. Souhaitons leur bon vent !

Les commentaires sont fermés.