Cyber et marétique ? Kezako ?

La cyber-marétique est l'application spécifique des principes et technologies de la cyber-sécurité aux systèmes informatiques et électroniques utilisés dans la gestion et l’utilisation des opérations relatives aux activités maritimes, fluviales et portuaires.

Les évènements redoutés en marétique

Les évènements redoutés en marétique

Une analyse de risques très succincte et « macro » permet d’identifier quelques évènements redoutés pouvant toucher le secteur maritime. Je ne les détaille pas de manière exhaustive, mais en voici une idée :

  • des tentatives d’usurpation ou de brouillage des systèmes de positionnement ou de communication, soit sur le navire visé, soit sur son environnement
  • des dérèglements ou pertes de disponibilité des systèmes de cartographie ECDIS (même s’ils sont souvent redondés)
  • une diffusion de fausses informations de sécurité vers le navire (SMDSM, AIS, météo…)
  • des intrusions visant spécifiquement les systèmes industriels à bord des navires
  • une prise en main à distance du navire ou d’une partie de ses systèmes
  • un chiffrement complet ou partiel de ses systèmes d’information à l’aide d’un rançongiciel

Les ports ne sont à l’abri non plus, avec :

  • une tentative de paralysie (rançongiciel)
  • là aussi, une prise en main à distance du smart port en exploitant l’interconnexion croissante entre les systèmes
  • la modification des systèmes d’information logistiques des ports (mouvement des navires, des passagers, du fret ou des moyens de manutention et de transport)
  • la désorganisation de la disponibilité des services portuaires (pilotage, avitaillement…) et la disponibilité des quais et des aires de stockage, etc.
Les commentaires sont fermés.