Le secteur maritime en France

Le secteur maritime en France

L’idée de ce court article n’est pas de vous dresser un portrait exhaustif du secteur maritime, ce serait trop long tant le milieu est passionnant et riche, mais de redonner quelques chiffres et informations-clés du domaine, encore trop souvent méconnu.

Bien que petit hexagone sur la planète, la France est un pays paradoxalement très maritime : elle comprend 7 000 km de littoral et, avec sa zone économique exclusive de 11 millions de kilomètres carrés, elle représente le 2è domaine maritime mondial, après les États-Unis et avant l’Australie. Le secteur maritime rayonne dans 14% du PIB français. L’importance de la ZEE française s’explique notamment par le nombre de points de présence français outre-mer.

De manière plus générale, 71% de la surface de la terre est océanique, 95% des communications transitent via les câbles sous-marins.

90% des marchandises échangées sur le globe transitent via la mer. Au niveau pétrolier, ce transit maritime concerne 60% du volume du brut mondial échangé, et 90% du brut pour la France ! Plus de 52% du trafic de marchandises échangées en Europe transite par la voie maritime, ce qui représente 10 Mds de tonnes transportées en 2016 (+210% depuis les années 2000 !). Les activités maritimes représentent au total entre 3 et 5 % du PIB européen (hors matières premières).

Certains échanges maritimes sont essentiels pour l’approvisionnement de la France en matières premières (cobalt, or, platinoïdes, cuivre, aluminium, nickel, terres rares…).

La mer est aussi une source de ressources essentielles : gaz, pétrole, halieutique pouvant susciter des zone de conflits entre états, c’est notamment le cas aujourd’hui en mer de Chine méridionale, où de nouvelles îles voient le jour.

Les océans sont aussi sources de drames humains, on le voit en Méditerranée avec la crise migratoire actuelle, mais ils peuvent également présenter des risques pour les navires, avec les actes de piraterie qui sont toujours d’actualité, au large de la corne de l’Afrique ou encore dans le Golfe de Guinée. Enfin, on se rappellera que le terme « pirate », employé dans le terme « pirate informatique » vient tout d’abord de la mer !

A l’heure de la rédaction de cet article, 150 navires / jour transitent par le rail d’Ouessant, soit plus de 50 000 / an ! Ils transportent des conteneurs, essentiellement, mais aussi des matières dangereuses (explosives ou dangereuses pour l’environnement), des passagers, du vrac.

La France comprend de nombreux ports, généralement spécialisés : accueil de navire à passagers, ports à conteneurs, ports de vrac, de pêche, réparation navale, ports militaires et bien entendu l’hinterland qui prolonge l’activité maritime jusque dans les terres (raffineries, industries de transformation).

On le voit, la France est un pays particulièrement maritime, mais qui s’ignore. Une majorité des français reste tournée vers la terre, et ne connaît la mer qu’aux beaux jours, pour les vacances. Ce « raccourci » de la pensée est malheureusement un constat dressé par beaucoup, qui regrettent le manque d’ambition de la France dans le domaine. Même si la France conserve de belles pépites dans le secteur maritime (chantiers navals, armateurs, croisiéristes, ports, industrie militaire), il faut régulièrement rappeler l’importance de la mer pour notre confort quotidien. Pour s’en convaincre, il suffit généralement de regarder autour de soi, ou dans son assiette : il y a de grandes chances que le matériel électronique que vous utilisez, comme le PC sur lequel j’écris ces lignes, ait transité par la voie maritime pour venir jusqu’à vous. Cela ne fait jamais de mal de le rappeler !

Les commentaires sont fermés.