Les systèmes de la marétique

Les systèmes de la marétique

Dans cet article, je vous détaille un peu plus ce qu’est un système marétique, en essayant de les classer au mieux.

Tout d’abord, l’appellation marétique, comme nous l’avons vu précédemment, peut concerner différentes infrastructures :

  • les navires :
    • marine marchande
    • navires de combat
    • navires de plaisance
    • navire de pêche
    • navires de recherche scientifique / hydro-océanographique / halieutique
    • péniches
  • les ports et infrastructures navales :
    • ports de débarquement / embarquement de containers, smartports, systèmes logistiques
    • écluses
    • pipelines
  • les autres installations à terre :
    • marétique des sémaphores, CROSS, centres de commandement et de gestion des navires
  • les installations offshore :
    • plateformes de forage
    • Énergies Marines Renouvelables (EMR) : éoliennes, hydroliennes…

Ensuite, pour faciliter la compréhension, j’ai tendance à séparer les systèmes en deux grandes familles : les systèmes d’information de type « IT » (Information Technology) qui sont finalement assez communs avec ce que l’on peut trouver dans d’autres domaines, et ceux de type « OT » (Operational Technology), qui sont, pour simplifier, ce qu’on pourrait qualifier de « système métier », plutôt spécifique au monde de la marétique.

Exemples de systèmes de la marétique que l’on peut qualifier d’IT :

  • Wi-Fi embarqué
  • VoIP et autocommutateurs
  • Systèmes de distraction (réception et distribution TV, Internet…)
  • Systèmes de vidéoprotection (CCTV, Closed Circuit TeleVision)

Exemples de systèmes spécifiques de la marétique que l’on peut qualifier d’OT :

  • Systèmes de navigation électronique (ECDIS, Electronic Chart Display and Information System), radars
  • Systèmes de positionnement (GPS, Global Positioning System ou plus précisément et plus largement GNSS, Global Navigation Satellite System) et de communication (AIS, Automatic Identification System, VMS, Vessel Monitoring System, communications par satellite…)
  • Systèmes météorologiques et environnementaux
  • Systèmes de contrôle-commande industriels : propulsion, énergie, surveillance, hydroliennes, propulsion dynamique
  • Outils de gestion et de contrôle du trafic maritime et des cargaisons
  • Systèmes militaires spécifiques : systèmes de combat…

Bien entendu, comme dans d’autres domaines, le périmètre et la définition peut être floue : ces systèmes sont de plus en plus fréquemment interconnectés. La marétique comprend donc l’ensemble des équipements (serveurs, postes clients, automates, réseau, applications…) constitutifs du système d’information.

Un ECDIS à bord d’un navire marchand (By Hervé Cozanet (http://www.marine-marchande.net/) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html), via Wikimedia Commons)

Et le futur, ce sont les navires autonomes. Je vous donne plus d’informations ici sur ce sujet.

Dans le prochain article, je vous détaille les spécificités de ces systèmes.

1 commentaire pour l’instant

La marétique – Cybermarétique.fr Publié le2:08 - Oct 26, 2018

[…] Dans le prochain article, je vous détaille plus précisément ce qu’est la marétique, en vou… […]

Les commentaires sont fermés.

Les commentaires sont fermés.